ACTUALITÉS

Participez à notre souper de soutien le 23 février

Souper de soutien du PLR Martigny


Soutenez le PLR Martigny et passez un bon moment convivial lors de notre souper de soutien le 23 février 2018 dès 18:45.


AU PROGRAMME


18:45 - 19:15 Apéritif
19:15 - 19:45 Partie officielle
20:00 Repas

Mme Valérie Crettaz se réjouira de prendre vos inscriptions par téléphone ou par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Nous vous remercions de votre soutien et au plaisir de vous y rencontrer !


Vatel


VENDREDI 23 FÉVRIER 2018 DÈS 18:45
RESTAURANT VATEL, MARTIGNY


INSCRIPTION INDIVIDUELLE OU RÉSERVATION D’UNE TABLE DE 8 À 10 PERSONNES
100 CHF / PERSONNE


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Présentation du projet Sion 2026 le 18 janvier 2018

Sion 2026


La mission de ce projet est de proposer la candidature de la Suisse pour l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver en 2026. Frédéric Favre, Conseiller d'État, répondra à toutes vos questions lors de cette rencontre adressée aux membres et sympathisants du PLR Valais, le 18 janvier 2018 au Casino de Saxon dès 20 h 00.

Votations du 4 mars 2018 : Modification de notre Constitution valaisanne datant de 1907

Le 4 mars 2018, lors de la votation, les citoyennes et les citoyens valaisans devront se prononcer sur la question suivante :

  • S’ils acceptent de revoir complètement la Constitution cantonale
  • S’ils souhaitent que cette révision soit effectuée par le Grand-Conseil ou par une Constituante. Si cette dernière option est adoptée, le peuple valaisan devra élire 130 Constituants sur la même base que l’élection au Grand-Conseil

La Constituante aura plusieurs années pour rendre le texte sur lequel le peuple devra se prononcer. Le Valais devrait avoir une nouvelle Constitution au plus tôt en 2022 ou 2023.

Le PLR est pour une révision complète de la Constitution, qui inclue des problématiques qui n’existaient pas un moment donné et qui se sont inversées au cours du temps, comme notamment les relations entre le Haut-Valais et le Valais romand, entre plaine et montagne, entre ville et campagne, les droits des femmes et des enfants, la digitalisation, la protection des données, le développement durable et la préservation de nos ressources, les questions de modes de vie multiples et l’intégration de la population étrangère.

Le PLR est pour confier ce travail à une Constituante incluant des hommes et des femmes issus de tous les milieux de la société et permettant l’émergence de personnes de tout âge, impliquées dans la société civile mais sans passé politique, capables d’apporter un regard neuf à la Constitution. Les Députés et Députés suppléants ont suffisamment de travail car ils poursuivent leur mission à travers les Commissions thématiques et les sessions de plus en plus chargées.

Saisissons cette chance et donnons, à notre Constitution, de la modernité et les valeurs qui vont marquer notre chemin durant les décennies à venir. Tendons notre main vers l’autre pour construire le Valais de demain.

Votons oui aux deux questions : une révision complète effectuée par une Constituante !

Votations du 4 mars 2018 : Arrêté fédéral concernant le nouveau régime financier 2021

L’impôt fédéral direct (IFD) et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sont les principales sources de recettes de la Confédération. Cette dernière a le droit de les percevoir jusqu’en 2020. Le nouveau régime financier 2021 permet de prolonger la perception de ces impôts jusqu’à fin 2035.

Un oui s’impose pour l’équilibre budgétaire de notre pays et pour le bien de nos citoyennes et citoyens car il s’agit de recettes indispensables au développement et aux investissements. Qui dit investissements, dit emplois et consommation.

Votations du 4 mars 2018 : « NO BILLAG » ou Oui à la suppression des redevances radio et TV (Billag)

Comme vous le savez certainement, le peuple suisse se prononcera le 4 mars 2018 sur l’initiative populaire « No Billag ».

La Constitution serait modifiée comme suit :

Article 93 al. 2 à 6


  • 3) La Confédération met régulièrement aux enchères des concessions de radio et de télévision.
  • 4) Elle ne subventionne aucune chaîne de radio ou de télévision. Elle peut payer la diffusion de communiqués officiels urgents.
  • 5) Aucune redevance de réception ne peut être prélevée par la Confédération ou par un tiers mandaté par elle.
  • 6) En temps de paix, la Confédération n’exploite pas ses propres chaînes de radio ou de télévision.

Article 197, chapitre 12 : Disposition transitoire ad article 93, al. 3 à 6


  • 1) Le Conseil fédéral édicte le 1er janvier 2018 au plus tard les dispositions d’exécution nécessaires si les dispositions légales ne sont pas entrées en vigueur à cette date.
  • 2) Si le peuple et les cantons acceptent l’article 93, al. 3 à 6, après le 1er janvier 2018, les dispositions d’exécution nécessaires entrent en vigueur le 1er janvier de l’année qui suit la votation.
  • 3) Les concessions donnant droit à une quote-part de la redevance sont abrogées sans dédommagement le jour de l’entrée en vigueur des dispositions légales. Sont réservés les dédommagements dus pour les droits acquis couverts par la garantie de la propriété.

Les enjeux


L’initiative aurait pour but d’interdire à la Confédération tout financement public des médias que ce soit par l’impôt, la redevance ou la subvention, dès le 1er janvier 2019.

Le montant alloué par la Confédération aux chaînes de radio et TV du Canton du Valais représente une part significative du Budget de Canal 9 ou de Radio Chablais ou de Radio Rottu Oberwallis, de Rhône FM et de la SSR.

Pourquoi un oui à « NO BILLAG » ?


  • Plus de liberté de choix car plus d’obligation de payer
  • Soulager les entreprises, les employés, les consommateurs de futures factures salées
  • Libération d’un pouvoir d’achat de près de 1,4 milliard de CHF

Pourquoi un non à « NO BILLAG » ?


  • Un oui prétériterait les travailleurs , le service public assurant la diversité des opinions
  • La SSR serait gravement touchée mais aussi de nombreuses chaînes locales et régionales qui dépendent de manière importante de la redevance.
  • Un oui impliquerait des suppressions d’emplois massives à la SSR et dans les chaînes locales et régionales.

Allez voter le 4 mars 2018 !

Votations du 4 mars 2018 - Fusion Martigny-Charrat : Faisons la noce !

Les deux entités se connaissent bien car au 18ème siècle, Charrat était un quartier de Martigny comme le Bourg, la Combe, la Bâtiaz et Trient. Entre 1835 et 1899, tous ont repris leur indépendance et certains sont revenus en 1956 (La Bâtiaz) et en 1964 (Le Bourg). Les deux Communes partagent presque tout. Il était donc une évidence de se rapprocher et il n’y aura pas de changement notoire. Cette fusion est bénéfique pour les deux Communes.


Pour Charrat :


  • Les tâches qui sont dévolues aux Communes sont toujours plus complexes et plus lourdes. La gestion des petites communes est de plus en plus difficile, celles-ci ne disposent pas forcément des ressources et des compétences nécessaires pour les volets les plus techniques et pour l’aspect juridique de plus en plus présent.
  • L’engagement politique se fait de plus en plus rare dans les petites communes.
  • Fusionner, c’est regrouper les forces, rationaliser les dépenses et, de surcroît, le Canton encourage et soutient financièrement la démarche.

  • Pour Martigny :


  • La Commune de Charrat affiche un endettement mesuré
  • Martigny possèdera une zone industrielle agrandie
  • Nous collaborons déjà dans de nombreux domaines
  • Martigny pourra proposer une zone « villas » à des prix plus bas que les rares terrains qui restent dans ses quartiers dévolus à ce genre d’habitation
  • Ces dernières années, 18 communes du Valais romand ont uni leur destin avec succès et satisfaction

  • Le 4 mars 2018, les Bourgeois de Charrat et Martigny voteront également sur la fusion des Bourgeoisies. Ces deux fusions sont indépendantes l’une de l’autre.

    Allons voter en masse pour que cette fusion récolte plus du 80 % d’acceptation. Faisons de même pour la fusion des Bourgeoisies !

    Trier n'est pas sorcier !

    Avec la taxe au sac qui prend effet au 1er janvier 2018, la Ville de Martigny veut accompagner ses citoyennes et ses citoyens par des mesures spécifiques en les incitant à recycler encore plus et encore mieux. Un sac blanc et rouge remplacera le sac noir. Il peut être acheté dès maintenant dans plusieurs commerces :

    • Sac de 17 litres à CHF 0.95 le sac
    • Sac de 35 litres à CHF 1.95 le sac
    • Sac de 60 litres à CHF 3.40 le sac
    • Sac de 110 litres à CHF 6.20 le sac

    La taxe de base sera aussi adaptée :

    • Logement de 1 à 2.5 pièces : CHF 75.—par an
    • Logement de 3 à 4.5 pièces : CHF 93.—par an
    • Logement de 5 pièces et plus : CHF 103.—par an

    Si les déchets encombrants devront toujours être amenés à la déchetterie municipale, munissez-vous de votre carte de résident. Les déchets tels que le verre, l’aluminium, le PET, le papier, les petits appareils et les restes de tables pourront être déposés à l’éco-point mobile.

    L’éco-point mobile sera accessible :

    • Lundi de 16 h 00 à 19 h 00 Parking du Rossettan à Martigny-Bourg
    • Mardi de 16 h 00 à 19 h 00 à la Place de Rome
    • Mercredi de 16 h 00 à 19 h 00 au Parking des Neuvilles
    • Jeudi de 16 h 00 à 19 h 00 à la Rue des Farquets au Guercet
    • Vendredi de 16 h 00 à 19 h 00 au Parking du Chemin du Milieu à Martigny-Bâtiaz

    Pensez de prendre avec vous votre carte de résident, comme pour la déchetterie.

    Les plastiques ne sont pas à mettre dans le sac même si pour le moment, il n’existe pas encore de recyclage.

    La Ville de Martigny veut également être responsable en mettant en place des mesures d’accompagnements pour les familles :

    • 80 sacs offerts à chaque naissance et pour les autres enfants résidents de 0 à 3 ans, de manière rétroactive au 1er janvier 2015. Sur présentation des bons reçus, les sacs peuvent être retirés à la Boutique Baz’art, à la Rue de l’Hôtel-de-Ville 10. La boutique est ouverte tous les après-midi de 14 h 00 à 18 h 00 et le jeudi matin de 8 h 00 à 12 h 00.
    • Pour les personnes incontinentes, 20 sacs offerts par année à retirer auprès du CMS sur présentation d’un certificat médical.
    • La déchetterie du Verney est ouverte du mardi au vendredi de 7 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 17 h 30 et le samedi de 8 h 00 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 16 h 30.

    Zones 20 et 30 km à l'heure à Martigny : Règles et comportement à adopter

    Dans les zones 20 km à l'heure :


    • La vitesse est limitée à 20 km à l’heure avec un accès sans restriction aux véhicules.
    • La priorité de droite s’applique à tous les carrefours si rien d’autre n’est spécifié.
    • Le piéton est prioritaire mais il ne doit pas gêner inutilement les véhicules.
    • Le stationnement est réglementé. Il est donc interdit hors cases.

    Dans les zones 30 km à l'heure :


    • La vitesse est limitée à 30 km à l’heure.
    • La priorité de droite s’applique à tous les carrefours si rien d’autre n’est spécifié.
    • Le piéton n’a pas la priorité mais il peut traverser où il veut en faisant attention.
    • Il n’y a, en principe, pas de passage pour piéton. Ils sont cependant admis notamment pour les itinéraires empruntés par des enfants.
    • Le stationnement est soumis aux règles générales, il doit être toutefois marqué au sol et indiqué par un panneau.

    Article du 24 heures : Les femmes sont rares à la tête des Exécutifs communaux

    Anne-Laure Couchepin Vouilloz est devenue il y a un an la première femme élue à la présidence d'une ville valaisanne. Elles ne sont que douze à occuper cette fonction dans tout le canton.


    Lire l'article en entier

    Article du Nouvelliste - Fusion des communes de Martigny et Charrat

    Un article très instructif sur le processus de fusion des deux communes est paru dans le Nouvelliste du 14 juin. Un rapport de fusion sera présenté aux communes d'ici l'automne 2017.

    Prenez connaissance de ce projet très intéressant en ouvrant le fichier PDF ci-dessous.

    Voir l'article

    Le lobby des barrages à l’offensive pour décrocher 500 millions d’aides

    Frappé par une crise sans précédent, le secteur hydroélectrique avance ses pions au parlement. Objectif immédiat: des subsides rapides et massifs après la votation du 21 mai sur l’énergie. (source : Le Temps)

    Prenez connaissance de la situation en lisant l'article entier.

    Communication concernant le centre fédéral de requérants d’asile

    Centre fédéral de requérants d’asile à Martigny : communication déficiente des Autorités cantonales et fédérales : scandale !

    Les autorités et la population de Martigny ont appris, par voie de pressse, qu’une parcelle était prévue, par le Plan Sectoriel d’Asile (PSA), pour l’implantation d’un centre fédéral de requérants d’asile. Cette manière de communiquer, sur un sujet aussi important que sensible, n’est pas admissible.

    La Ville du Coude du Rhône ne fait-elle pas assez au niveau des requérants d’asile et à celui de l’intégration ?

    Depuis 1985, il existe, à Martigny, un centre d’hébergement collectif pour requérants d’asile et depuis 1992, un bâtiment lié à l’administration et au suivi des dossiers des requérants d’asile est mis à la dispositon du canton du Valais pour les Districts de Martigny et ceux du Bas-Valais-Chablais.

    Dans la Cité d’Octodure, 345 réfugiés y habitent et sont suivis par le Préposé à l’intégration et son équipe qui font un travail formidable. Martigny possède un « Monsieur Intégration » ce qui n’est pas le cas dans nombre d’autres communes du Canton.

    Le Centre fédéral de requérants d’asile, proposé par la Confédération, concerne des requérants d’asile en attente de procédure ou en attente de départ ce qui risque de créer, auprès de la population locale, un amalgame avec les réfugiés établis et d’affaiblir tout le système en place et l’énorme travail effectué par les Services municipaux.

    La population martigneraine peut s’impliquer et pour ce faire, dispose d’un délai allant jusqu’au 5 mai 2017, au plus tard, pour envoyer ses remarques, ses idées, ses critiques, ses solutions etc sur ce sujet, à l’Administration Communale de Martigny qui se chargera de les faire suivre aux Services cantonaux y relatifs.

    Jean-Pierre Terrettaz
    Président du PLR Martigny

    Dorian Farquet
    Chef de Groupe PLR au Conseil général

    Frédéric Favre est élu au Conseil d'Etat !

    Impossible n’est pas PLR !

    Au terme d’un sprint à trois qui s’est joué au dixième de seconde, Frédéric Favre, cet inconnu-connu, véritable révélation de la campagne 2017, est sorti vainqueur et prendra place au Gouvernement valaisan.

    Il a grandi tout au long de cette campagne et a attiré la sympathie des électrices et électeurs de quasi toutes les formations politiques du Valais, du Haut au Bas du Canton.

    Frédéric Favre s’est trouvé au bon moment et au bon endroit et a su conquérir par son pragmatisme, sa manière de faire de la politique, ses compétences, sa rapidité d’apprentissage, son esprit d’ouverture, sa flexibilité et sa jeunesse, le cœur des électrices et des électeurs qui désiraient un Valais apaisé, un Valais moderne, un Valais de centre droit tourné vers l’avenir. Merci à toutes celles et ceux qui ont fait en sorte que leur désir devienne une réalité.

    Merci aux Sympathisants PLR (connus ou anonymes) qui ont fait un travail formidable tout au long de la campagne et spécialement entre les deux tours. Merci aux Sympathisants des autres formations politiques et aux citoyennes et citoyens qui ont contribué, de fort belle manière, au retour de notre parti au Gouvernement en donnant leur suffrage à Frédéric Favre.

    Martigny, citadelle du radicalisme et du libéral-radicalisme depuis 1848, a joué son rôle dans cette élection cantonale et nous sommes très fiers de cet état de fait et remercions toutes les personnes qui y ont contribué.

    Frédéric Favre a tout pour PLaiRe !

    Résultats des élections

    Sont élu(e)s

    1. Roberto Schmidt (PDC) : 59'616 voix
    2. Jacques Melly (PDC) : 57'582 voix
    3. Christophe Darbellay (PDC) : 54'338 voix
    4. Esther Waeber-Kalbermatten (PS) : 53'990 voix
    5. Frédéric Favre (PLR) : 44‘644 voix

    Ont reçu des voix mais ne sont pas élus

    6. Oskar Freysinger (UDC) : 42'520 voix
    7. Stéphane Rossini (PS) : 40'429 voix

    Résultats des élections au Grand-Conseil

    Merci à vous, citoyens, qui avez voté pour nous ! Voici les résultat des élections au Grand Conseil.

    Député(e)s - District de Martigny

    Sont élu(e)s :

    • Xavier Moret, Martigny (5828)
    • David Crettenand, Riddes (5360)
    • Delasoie Marcel, Fully (5284)
    • Nicole Carrupt, Saxon (5160)
    • Géraldine Arlettaz Monnet, Martigny (5132)
    • Jean-Pierre Terrettaz, Martigny (5088)

    N'est pas élu :

    • Patrice Villettaz, Leytron (4941)

    Député(e)s suppléant(e) - District de Martigny

    Sont élu(e)s :

    • Julien Monod, Fully (5318)
    • Bastien Forré, Charrat (5174)
    • Emilien Roduit, Martigny-Combe (5142)
    • Joseph Ramuz (5136)
    • Martine Tristan, Martigny (5068)
    • Dorian Farquet, Martigny (5019)
    • Gaetan Dubuis, Fully (4937)

    Député(e)s - District d’Entremont

    Sont élu(e)s :

    • Gervaise Marquis Balleys, Orsières (1357)
    • Steve Delasoie, Bourg-St-Pierre (1323)

    N'est pas élu :

    • André Guinnard, Bagnes (1313)

    Député(e)s suppléant(e) - District d’Entremont

    Est élue :

    • Lysiane Fellay, Orsières (1274)

    Ne sont pas élus :

    • Damien Brot, Liddes (1251)
    • Sébastien Oreiller, Bagnes (1163)

    Anne-Laure Couchepin Vouilloz est élue à la présidence

    Anne-Laure est élue à la présidence de la ville avec 3'259 voix contre 2'409 voix pour Benoît BENDER.

    Merci à tous pour votre soutien !

    Le PLR obtient la majorité au conseil général

    Le PLR obtient 32 sièges (3 supplémentaires) au Conseil général de Martigny. Félicitations à nos candidats qui ont tous été élus !

    Retrouvez les résultats complets sur le site de la ville.

    Résultat des élections communales

    Le PLR Martigny conserve ses 5 sièges au conseil communal.

    Sont élus: Anne-Laure COUCHEPIN VOUILLOZ, David MARTINETTI, Michaël HUGON, Roger MEGE et Sylvie LUGINBUEHL.

    Merci pour votre soutien et en avant pour les élections au conseil général, à la présidence et la vice-présidence du 13 novembre 2016 !

    Vidéo de campagne

    Vidéo de campagne 
    Notre vidéo de campagne "PLR Martigny, votre courant positif" est en ligne ! 

    Voir la vidéo

    Article paru dans Le Matin sur Anne-Laure Couchepin Vouilloz

    Interview d'Anne-Laure sur sa candidature à la présidence de notre ville paru dans Le Matin du 9 août 2016.

    Voir l'article

    Interview d'Anne-Laure sur Canal 9

     

    Notre candidate à la Présidence de la ville s’exprime sur les trois grands défis de Martigny pour les années à venir.

    Voir l'interview