ACTUALITÉS

Assemblée générale extraordinaire de désignation des Candidates et Candidats

Assemblée générale extraordinaire de désignation des Candidates et Candidats

Le mercredi 27 mars 2019, à 19h00, à la Salle polyvalente de Saxon, Rue de Gottefrey 44.


Le PLR Valais a le plaisir de vous convier à son assemblée générale extraordinaire de désignation des candidates et candidats aux élections fédérales. Cet événement marquera le début de la campagne qui s’annonce intense et palpitante jusqu’au 20 octobre prochain. L’objectif du parti est clair : obtenir deux sièges au Conseil national et un siège au Conseil des Etats. Cet objectif est certes ambitieux, mais les comités exécutif et stratégique du parti sont convaincus des chances de succès au vu du travail fourni et de la qualité des listes qui vous seront proposées.


Voici l’ordre du jour de cette soirée :

  • 1) Accueil et mot de bienvenue

  • 2) Désignation des candidates et candidats de la liste principale

  • 3) Désignation du candidat au Conseil des Etats

  • 4) Listes jeunes et apparentées

  • 5) Présentation de la campagne pour les élections fédérales

  • 6) Divers

L’ouverture des portes et le contrôle nominatif des membres sont prévus dès 18h00. Nous vous invitons à nous rejoindre assez tôt pour régler ces formalités administratives.

A l’issue de cette assemblée, vous pourrez vous restaurer sur place, à moindres coûts en partageant une raclette organisée par la section locale.

En vous remerciant sincèrement de votre engagement pour notre parti et dans l’attente de vous retrouver le 27 mars 2019, à Saxon, nous vous présentons nos salutations libérales radicales

PLR Valais

Votations fédérales du 19 mai 2019

Votations fédérales du 19 mai 2019

A peine le mitage enterré, les citoyennes et citoyens suisses se concentrent déjà sur une nouvelle votation fédérale.


Les deux referendums lancés contre deux lois approuvées en septembre dernier ayant abouti, le 19 mai prochain, ils seront appelés aux urnes pour se prononcer.


  • 1) La loi fédérale du 28 septembre 2018 relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS.

  • 2) L’arrêté fédéral du 28 septembre 2018 concernant la reprise de la directive de l’Union européenne sur les armes (Développement de l’acquis de Schengen).

Le Parti Libéral Radical suisse demande de voter oui à ces deux objets.

Assemblée générale extraordinaire du PLR du District de Martigny

Assemblée générale extraordinaire du PLR du District de Martigny

Le mercredi 27 février 2019, à 19h30, à la Salle Stella Helvetica de Saillon.


Ordre du jour :

  • 1) Ouverture de l’assemblée – mots de bienvenue –mots du PLR de Saillon

  • 2) Procès-verbal de la dernière assemblée générale du 21 mars 2018

  • 3) Rapport des co-présidents

  • 4) Rapport de la Députation par Mme Géraldine Arlettaz Monnet

  • 5) Elections fédérales 2019 : présentation et désignation de la Candidate du District de Martigny

  • 6) Informations sur Avenir Ecologie

  • 7) Information sur le travail de la Constituante

  • 8) Nomination statutaire

  • 9) Divers

  • 10) Verre de l’amitié

Le PLR Martigny est fier de soutenir la candidature de Sylvie Luginbühl au Conseil national

Sylvie Luginbühl au Conseil national

Réuni en assemblée générale le 12 février, le PLR Martigny a le plaisir d’annoncer officiellement la candidature de Sylvie Luginbühl dans la course au Conseil national. Le 27 février prochain, cette candidature devra être validée par l’assemblée générale du district de Martigny.



Conseillère municipale de Martigny depuis 2017, Sylvie Luginbühl est en charge du dicastère des écoles primaires et du secondaire I, de la commission des allocations de formation et du Tribunal de police. De 2013 à 2016, elle a également été vice-juge de Commune et membre de l’Autorité de protection de l’adulte et de l’enfant (APEA).


Titulaire d’un master en droit, elle s’est spécialisée en droit de la santé et du travail ainsi qu’en magistrature. Elle dirige sa propre société de conseils juridiques et préside la commission cantonale de surveillance des professions de la santé.


« Sylvie Luginbühl s’engage pour une société basée sur des valeurs afin de prolonger la stabilité et le succès du Valais et de notre pays. Elle défend des conditions-cadres permettant de conjuguer nos préoccupations économiques et nos aspirations sociales et qui favorisent les innovations et respectent l’humain et le développement durable. »

Assemblée générale 2019

Assemblée Générale 2019 PLR Martigny

Chères Amies, Chers Amis Libéraux Radicaux,
Chères Sympathisantes et Chers Sympathisants,

MERCI pour votre confiance et votre soutien durant l’année 2018.

Nous voulons maintenir l’engouement suscité durant l’année dernière et, dans ce sens, nous vous invitons à réserver les dates suivantes, déjà programmées :

12 février Assemblée générale, à 20h00, à la salle communale de Martigny avec l’ordre du jour suivant :

1. Accueil et mots de bienvenue
2. Mme Géraldine Arlettaz Monnet nous parle de la Députation
3. Mme Anne-Laure Couchepin Vouilloz nous parle de l’année communale
4. Elections fédérales : présentation et désignation d’une Candidate
à la Candidature au Conseil national
5. Fusion avec la section PLR de Charrat
6. Divers
7. Verre de l’amitié

10 mai Souper de soutien du PLR Martigny à la Salle communale, dès 18h45.

En vous remerciant de votre engagement et de votre soutien et dans l’attente d’une prochaine rencontre, nous vous adressons, Chères et Chers Membres et Sympathisants, nos plus cordiales salutations.


Le comité de PLR Martigny

Initiative contre le mitage

Initiative contre le mitage PLR Martigny

Le 10 février 2019, les citoyennes et les citoyens suisses vont s’exprimer sur l’initiative populaire "Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti" ( initiative contre le mitage).

Les jeunes Verts ont déposé en 2016 l’initiative contre le mitage, sur laquelle nous irons voter le 10 février 2019. L’objectif est de geler, pour une durée illimitée, la surface totale des zones à bâtir à son niveau actuel et d’inscrire dans la Constitution, et donc plus uniquement dans la loi, les seules exceptions possibles en la matière.

Les auteurs de l’initiative considèrent insuffisante la révision de la loi sur l’aménagement du territoire, que le peuple suisse a accepté en 2013. Cette modification avait pour but de maîtriser les constructions en définissant les zones à bâtir pour une période de quinze ans.

Le Conseil fédéral et le Parlement, bien qu’ils soient eux aussi sensibles à la protection de la Nature et du Paysage, estiment que le projet des Jeunes Verts va à l’encontre des besoins de la population et de l’économie et ne tient pas compte des compétences des cantons et des communes en matière d’aménagement du territoire.

Le Conseil fédéral et le Conseil national, le Conseil des Etats et une majorité de la classe politique combattent cette initiative avec comme principal argument : la loi sur l’aménagement du territoire ( LAT) adoptée en 2013 est bien assez suffisante.

ALLEZ ET FAITES VOTER !

Vœux 2019

Vœux 2019 PLR Martigny

Améliorer la Qualité
Améliorer la Réactivité
Améliorer l’Écoute
Voici nos objectifs et vos objectifs pour la nouvelle année 2019 que nous souhaitons pleine de bonnes surprises.

Dans la course à la Qualité, il n’y a pas de ligne d’arrivée. - David Kearns.

Lorsque vous travaillez pour les autres, faites-le avec autant d’ardeur que si c’était pour vous-même. Confucius.

L’Affaire Maudet, quel gâchis

Il était une fois un brillant politicien à qui tout paraissait facile. Dès son plus jeune âge, il arpentait déjà les assemblées suisses des délégués du PLR.

On voyait en lui l’étoile montante du parti. La route était toute tracée. A l’occasion d’une candidature pour une deuxième législature, il était élu dès le 1er tour. Une élection sans problème alors que tous les autres candidats devaient revenir pour un deuxième tour.

Elu, il devint bien sûr le chef de file du gouvernement sans coup férir. Il avait, bien entendu, été quelquefois un peu chahuté dans son département de la sécurité. Mais cela n’était que péripétie. Et lorsque le Conseiller Fédéral Didier Burkhalter annonçait sa démission du Conseil Fédéral, il sera présenté par sa section et fit une campagne reconnue brillante au niveau suisse. Un politicien prometteur que n’avait pas connu le PLR Genevois depuis belle lurette. Puis sans avertir, la tuile. Un voyage familial à Dubaï payé par un ami et tout bascule. Dès lors commence la saga Maudet. Pas un jour, sans qu’on ne parle de l’affaire Maudet et de son mensonge. La Presse, la radio, la TV trouvent tous les jours des reproches à lui faire et finissent par réclamer sa démission.

De son mensonge il s’est excusé, mais rien n’y fait. Très tôt des gens « bien – pensants, plus vite à gauche mais les autres suivront » demandent sa démission. L’acharnement s’intensifie, les rumeurs s’ajoutent les unes aux autres. Jamais, oh grand jamais, un homme politique n’a été décrié, n’a été victime d’autant d’attaques politiques ou personnelles. Tous les jours, les médias reprennent le grand déballage. A croire qu’il faut « tuer » Maudet.

Très tôt la justice s’est mise au travail pour, comme il se doit dans un pays démocratique, faire son travail. M. Maudet a été auditionné et l’affaire suit son cours. Mais ça ne suffit pas. Le président de la section genevoise et son comité accompagnés par les élus PLR de Genève donnent leur avis sur la place publique et lâchent M. Maudet. Même la Présidente Suisse du PLR s’en émeut. Elle exige la démission de M. Maudet. Et pour couronner le tout, avec son comité elle convoque M. Maudet pour une séance. Celle – ci a eu lieu le mercredi 28 novembre et la sentence est tombée… M. Maudet doit démissionner. Qui pouvait penser que le comité national allait contredire Mme Petra Gössi ?

M. Maudet réaffirme, avec raison, qu’il ne démissionnera pas tant que la justice n’aura pas rendu son verdict. M. Maudet a raison, en Suisse il y a le respect des pouvoirs en place. Les rumeurs, les accusations, les affirmations de la presse et des pontes du PLR ne doivent pas interférer dans la décision de la justice. Aujourd’hui dans cette affaire Maudet, il y a une complète dérive. La presse ne fait plus son travail d’information. Les questions deviennent des affirmations voire des accusations. M. Maudet s’est expliqué il y a peu à la TV, le journaliste à plusieurs reprises s’est autorisé à lui couper la parole et donner sa version occultant la réponse donnée par M. Maudet. Et le lendemain à Forum, à plusieurs reprises la personne qui apportait son soutien à M. Maudet se faisait rabrouer par la journaliste. C’est ainsi qu’on abat un homme politique. Pour l’instant M. Maudet reste debout et attend sereinement que la procédure judiciaire suive son cours et donne son verdict.

N’en déplaise aux cadors du PLR et aux donneurs de leçons de la gauche, M. Maudet est un élu du peuple et continue son travail pour le mandat que le peuple lui a donné. Certes M. Maudet n’a pas fait tout juste, mais faut-il pour autant s’acharner sur lui comme on le fait un peu partout en Suisse.

Aujourd’hui, M. Maudet demande une assemblée générale du PLR de Genève. Il est temps que ses électeurs puissent s’exprimer et par la suite donner à M. Maudet la possibilité de prendre une décision. Pour l’heure M. Maudet ne doit pas démissionner. Attendons que la justice se prononce et donne son verdict.

Jacques Vuignier

Faut-il supprimer les arrondissements dans la répartition du territoire forestier ?

PLR Martigny

Depuis 30 ans, de nombreux changements sont intervenus dans la gestion des forêts valaisannes. Actuellement, en Valais 3 arrondissements se répartissent ce territoire, un, dans le Haut-Valais à Brig - Glis, un, dans le Valais Central à Sion et un, dans le Bas-Valais à Martigny. Cette situation décentralisée donne entière satisfaction.

Des échanges réguliers sur le terrain, entre l’ingénieur forestier, les gardes forestiers, les bûcherons, les apprentis sont très appréciés par tous les partenaires et par les propriétaires des forêts. Ils permettent à l’ingénieur forestier de diffuser les nouvelles connaissances et les nouveaux règlements. Ces contacts ont des effets directs et rapides sur la marche des triages forestiers. La circulation d’information rapide et de proximité est une forme qui convient à tous les partenaires de la gestion de la forêt.

Or, cette situation jugée satisfaisante et fonctionnelle est remise en question par le Service des Forêts et l’Etat du Valais. Des discussions visant à déplacer les bureau de l’Arrondissement du Bas-Valais à Sion sont en cours et semblent bien avancées pour que cela se réalise dans un laps de temps très court. Cette démarche va à l’encontre des besoins de proximité et du travail en réseau possible dans des configurations plus restreintes. Être près du terrain donne l’occasion, par la vision locale de renforcer les connaissances sylvicoles, d’améliorer les prochaines interventions et surtout de faire apprécier et comprendre l’utilité de l’intervention aux propriétaires forestiers, c’est-à-dire aux communes et aux bourgeoisies.

Au niveau de la formation continue, l’efficacité et le bénéfice n’est plus à prouver. Les cours et les séances de martelage sur le terrain permettent de rassembler la « famille forestière » et d’impliquer les acteurs à tous les niveaux, de l’apprenti-bûcheron à l’ingénieur forestier. A tout moment, l’ingénieur forestier peut être appelé à donner son avis grâce à sa connaissance du terrain et compte tenu de la proximité des forêts dont il a la responsabilité.

Finalement, le maintien des 3 arrondissements relève du bon sens. Tous les acteurs concernés le répètent. Avec l’ingénieur forestier qui se trouve dans le secteur, les contacts sont rapides, les décisions interviennent dans un temps court et surtout, grâce à la connaissance du terrain, des erreurs de jugement et des frais de déplacements peuvent être évités. De plus cette démarche va à l’encontre de la loi va à l’encontre de la loi valaisanne sur les forêts du 14.09.2011 qui précise que le Conseil d’Etat répartit le territoire forestier en arrondissements. Pour changer et déplacer les arrondissements, n’est –il pas nécessaire de changer la loi ou l’ordonnance ?

Si la volonté du Service des forêts est de pousser à la centralisation, pourquoi, dès lors, ne pas regrouper les 3 arrondissements à Sion en déplaçant aussi celui de Brig - Glis ? Mais envisager de faire descendre le bureau du Haut-Valais à Sion paraît impensable tellement les oppositions seraient vives. Et pourtant, la réponse du Service des forêts doit être claire et des réponses aux interrogations doivent impérativement être argumentées.

Quand on sait combien la Forêt et, notamment les forêts de protection, sont indispensables à la vie de notre canton, il serait dommage que des décisions de centralisation soient prises au détriment du travail sur le terrain de proximité.

Les propriétaires de forêts, en majorité les bourgeoisies, disposent des 86% des 120'000 hectares des forêts valaisannes. Le rôle du Service des forêts, des cours d’eau et du paysage est de conseiller les propriétaires dans la gestion de leurs peuplements forestiers et de les soutenir dans leurs tâches d’intérêt public. Concentrer les bureaux à Sion, c’est enlever la proximité des responsables du terrain sur lequel ils doivent évoluer. Supprimer le bureau du Bas – Valais c’est une erreur stratégique et une faute politique. Comment expliquer aux propriétaires des forêts du Bas – Valais que dorénavant, il faudra se rendre à Sion pour traiter des affaires. Pourquoi le responsable bas – valaisan ne se trouve plus sur le terrain, mais dans un bureau à Sion ? Comment expliquer de la nécessité soudaine de rassembler les 2 arrondissements du Bas – Valais alors que pour l’arrondissement du Haut – Valais la question n’est pas (encore) soulevée ? Il en va de la cohésion de ce canton et surtout du respect de la loi valaisanne sur les forêts.

Jacques Vuignier

Constituante 2018 : Résultats généraux du PLR District de Martigny et Entremont

PLR DISTRICT DE MARTIGNY


Sont élus ou élues :

● 1. Philippe Bender Fully 4509 voix
● 2. Narcisse Crettenand Isérables 3658 voix
● 3. Adeline Crettenand Isérables 3474 voix
● 4. Géraldine Gianadda Martigny 3452 voix
● 5. Natascha Möri Martigny 3425 voix

Ne sont pas élus ou élues :

● 6. Aurélie Delaloye Riddes 3405 voix
● 7. Christelle Fournier Bovier Charrat 3403 voix
● 8. Olivier Couchepin Martigny 3392 voix
● 9. Séverine Bender Fully 3381 voix
● 10. Amélie Emery Leytron 3351 voix
● 11. Nathalie Chatriant Leytron 3275 voix
● 12. Merita Hajdari Martigny 3247 voix
● 13. Patrice Vilettaz Leytron 3205 voix
● 14. Steve Bernard Martigny 3078 voix
● 15. Maurice Deslarzes Martigny 3046 voix
● 16. Mario Berrera Martigny 3036 voix
● 17. Antoine Philippoz Leytron 2980 voix


DISTRICT ENTREMONT PLR


Est élu :

● 1. Mathieu Sarrasin Sembrancher 1040 voix

Ne sont pas élus ou élues :

● 2. André Guinnard Bagnes 1015 voix
● 3. Julien Besse Issert 1001 voix
● 4. Carole Bobillier Orsières 988 voix
● 5. Natacha Bender Sembrancher 935 voix

La Campagne à la Constituante se poursuit jusqu’au 25 novembre

Bonjour à toutes et bonjour à tous,

Après de multiples rencontres dans quasiment toutes les sections du District , la Campagne à la Constituante se poursuit de manière individuelle jusqu’au dimanche 25 novembre 2018, à 12 h 00.

Dès 17 h 00 , le dimanche 25 novembre 2018, l’Alex Bar, Rue du Grand-Verger 9, à Martigny, accueille les Candidates et Candidats, les membres des comités de sections et des Districts ainsi que tous les sympathisants adhérents aux valeurs libérales radicales pour une réunion commune dans la convivialité et dans l’attente des résultats.

Nous vous attendons nombreux !
Au plaisir de vous y rencontrer, nous vous saluons amicalement.

PLR District de Martigny PLR Martigny



Pour une Région Martigny-Entremont-Trient


Les 22 Candidates et Candidats (11 hommes et 11 femmes) figurent sur la liste no 1 (valeurs libérales radicales) des Districts de Martigny et d’Entremont, réunis, à Charrat, le 5 novembre 2018, lancent cet appel commun :

1) Nous voulons un Valais uni et riche de sa diversité. Nous entendons renforcer les liens historiques entre cultures, population et territoire.

2) Nous sommes attachés à la Suisse et au Valais, aux valeurs de liberté et de solidarité, de modernité et de tradition.

3) Nous voulons réformer nos institutions, les adapter aux XXI ème siècle en harmonie avec la Constitution fédérale.

4) Nous voulons créer six pôles de développement autour des six villes de Brigue, Viège, Sierre, Sion, Martigny et Monthey. Ces six Régions seront à définir dans l’espace. Elles permettront d’installer des services publics efficaces dans les domaines de la justice, de la formation, de la santé, de l’action sociale et de la promotion économique.

5) Nous voulons que la Région Martigny-Entremont-Trient conjuguent trois forces dynamiques et complémentaires, la Ville, la Montagne et la Plaine. Ces trois forces joueront pleinement leurs atouts : l’agriculture, l’industrie, le tourisme, le commerce, les Arts et Métiers, sans oublier la Nature à préserver et la Patrimoine à conserver.

6) Nous veillerons à ce que la Région Martigny-Entremont-Trient fonctionne bien et soit hautement considérée par le Canton et la Confédération. Nous défendrons les intérêts de la population qui veut vivre et travailler dans nos Communes et nos Vallées.

Les 22 candidates et Candidats de la Région Martigny-Entremont-Trient.
VOTEZ LA LISTE NO 1 ! Merci !

Constituante Martigny - 7 candidats désignés

Dans son assemblée du 10 septembre 2018, le PLR de Martigny a désigné les 7 candidates et candidats suivants pour la Constituante :

● Géraldine Gianadda Avocate
● Natascha Möri Secrétaire
● Merita Hajdari Secrétaire juridique
● Olivier Couchepin Avocat et notaire
● Steve Bernard Employé ORP
● Maurice Deslarzes Indépendant Assurances et Immobilier
● Mario Berera Cadre bancaire à la retraite

Lors de cette même séance, le PLR a désigné comme candidat au poste de Vice-Juge, en remplacement de Mme Catherine Vouilloz, démissionnaire, Daniel Arlettaz, économiste d'entreprise avec un Master en Administration publique.

Rapport de session du Grand Conseil : mai 2018

Création de deux fonds importants pour le Valais

Un grand merci à Diego Wellig et bravo à Anne-Marie Sauthier-Luyet !

Le fonds FIGI pour la modernisation du parc immobilier de l’Etat valaisan

Afin de pouvoir moderniser l’immobilier de l’Etat du Valais, le Conseil d’Etat propose la création d’un « fonds de financement de l’investissement et de la gestion des immeubles de l’Etat » (le fonds FIGI). Le groupe PLR salue cette proposition, car il existe un réel besoin de rénovation et de construction au niveau du parc immobilier valaisan, que ce soit au niveau du collège de Sion, du site de la Castalie à Monthey, ou de divers établissements pénitenciers, par exemple. Nous saluons la volonté du gouvernement de rattraper certains retards dans l’entretien de ses bâtiments afin de répondre aux besoins de la population. De même, le groupe PLR se réjouit du courage d’être exemplaire au niveau de la durabilité environnementale des projets.

Etant donné que les 25 millions par année que l’Etat peut prendre du budget ordinaire sont largement insuffisants pour pouvoir entreprendre des travaux majeurs, un fonds dédié à ce but se justifie largement. Toutefois, il est évident que ce fonds est par sa nature un moyen pour contourner le double frein aux dépenses et à l’endettement. Bien que nous soutenions le projet, il reste essentiel que l’Etat vive selon ses moyens. Nous regrettons par conséquent que notre amendement (qui visait un meilleur suivi du fonds par le Parlement) ait été refusé. Le PLR continuera à revendiquer un maximum de transparence sur la gestion de ce fonds et demandera un bilan consolidé sur la véritable situation financière de l’Etat à la fin de chaque exercice.

Un meilleur soutien pour les remontées mécaniques

Dans les vallées latérales de ce canton, les remontées mécaniques sont indispensables pour le bon fonctionnement du tourisme. Cette branche économique est un employeur important en Valais, avec 5000 places de travail en hiver, et 1500 sur toute l’année. Ces emplois non-déplaçables sont un facteur important pour maintenir l’activité économique dans les vallées de montagne et contribuent de ce fait à freiner l’exode vers la plaine.

Le présent fonds (pionnier en Suisse !) sera une bouffée d’oxygène pour un secteur mis à mal par certaines évolutions du marché et mettra les installations valaisannes sur pied d’égalité avec celles de nos voisins à l’étranger, qui bénéficient d’un soutien étatique important.

Pour plus de prévention au niveau des soins dentaires pour ceux dans le besoin

Selon des études récentes, 180'000 personnes en Suisse (dont environ 7000 en Valais) n’auraient pas les moyens pour payer des soins dentaires. Bien que le PLR rejette l’idée d’une assurance dentaire obligatoire pour tous, il est toutefois nécessaire de chercher un moyen pour remédier à cette situation. Mieux vaut prévenir que guérir : cela signifie moins de dépenses et surtout moins de souffrance inutile pour les personnes concernées. Afin que les personnes dans le besoin ne se trouvent pas face à un problème douloureux qui devient de plus en plus couteux à traiter, nous proposons un accès facilité aux soins d’un hygiéniste dentaire pour permettre des soins prophylactiques subventionnés par l’Etat et pour tuer dans l’œuf certaines maladies dentaires avant aggravation.

Une résolution parlementaire pour mettre le doigt sur des dysfonctionnements au Ministère public dénoncés depuis longtemps

Le groupe PLR a déposé une résolution urgente concernant les dernières révélations liées au décès de Nicole Dubuis. Faute d’un Conseil de la Magistrature, il en va de la responsabilité du parlement d’intervenir dans cette affaire en sa qualité d’organe de contrôle.

Le désaveu du Ministère public par le Tribunal cantonal, des importants retards dans le traitement de ce dossier, ainsi que des enquêtes pénales contre le Ministère public obligent le groupe PLR à demander à la Commission de Justice de se saisir de ce dossier pour mettre la lumière sur certains fonctionnements du Ministère public afin que les Valaisannes et Valaisans puissent entièrement faire confiance à la Justice cantonale.

La brillante élection d’Anne-Marie Sauthier-Luyet et un grand merci à Diego Wellig

Le dernier jour de la session s’annonçait émouvant : Diego Wellig, habillé dans le costume traditionnel des guides de montagne, a siégé pour la dernière fois en tant que président du Grand Conseil. Le groupe PLR le remercie chaleureusement pour sa gestion exceptionnelle des sessions, notamment sur des projets délicats et difficiles comme le plan directeur cantonal. Nous allons nous souvenir longtemps de cette année présidentielle menée avec distinction. Ton humour et ta sérénité vont nous manquer : Danke Herr Grossratspräsident !

Du côté des députées saviésannes, elles étaient nombreuses à avoir endossé l’habit traditionnel de leur village en vue de l’élection de leur compatriote Anne-Marie Sauthier-Luyet à la présidence du Grand Conseil. Avec 126 voix sur 126 bulletins valables, elle réalise un score exceptionnel et devient ainsi la première femme PLR à être nommée Grand Baillif du Valais.

Lors de la réception à Savièse, le groupe PLR a eu le grand plaisir de fêter ton élection et de voir la fierté et reconnaissance que les Saviésans ont pour toi. Nous pouvons tous être fiers de toi : bravo Anne-Marie, une grande année s’annonce !

Pour le PLRVS,
Richard Baker

Télécharger le rapport au format PDF

Trier n'est pas sorcier !

Avec la taxe au sac qui prend effet au 1er janvier 2018, la Ville de Martigny veut accompagner ses citoyennes et ses citoyens par des mesures spécifiques en les incitant à recycler encore plus et encore mieux. Un sac blanc et rouge remplacera le sac noir. Il peut être acheté dès maintenant dans plusieurs commerces :

  • Sac de 17 litres à CHF 0.95 le sac
  • Sac de 35 litres à CHF 1.95 le sac
  • Sac de 60 litres à CHF 3.40 le sac
  • Sac de 110 litres à CHF 6.20 le sac

La taxe de base sera aussi adaptée :

  • Logement de 1 à 2.5 pièces : CHF 75.—par an
  • Logement de 3 à 4.5 pièces : CHF 93.—par an
  • Logement de 5 pièces et plus : CHF 103.—par an

Si les déchets encombrants devront toujours être amenés à la déchetterie municipale, munissez-vous de votre carte de résident. Les déchets tels que le verre, l’aluminium, le PET, le papier, les petits appareils et les restes de tables pourront être déposés à l’éco-point mobile.

L’éco-point mobile sera accessible :

  • Lundi de 16 h 00 à 19 h 00 Parking du Rossettan à Martigny-Bourg
  • Mardi de 16 h 00 à 19 h 00 à la Place de Rome
  • Mercredi de 16 h 00 à 19 h 00 au Parking des Neuvilles
  • Jeudi de 16 h 00 à 19 h 00 à la Rue des Farquets au Guercet
  • Vendredi de 16 h 00 à 19 h 00 au Parking du Chemin du Milieu à Martigny-Bâtiaz

Pensez de prendre avec vous votre carte de résident, comme pour la déchetterie.

Les plastiques ne sont pas à mettre dans le sac même si pour le moment, il n’existe pas encore de recyclage.

La Ville de Martigny veut également être responsable en mettant en place des mesures d’accompagnements pour les familles :

  • 80 sacs offerts à chaque naissance et pour les autres enfants résidents de 0 à 3 ans, de manière rétroactive au 1er janvier 2015. Sur présentation des bons reçus, les sacs peuvent être retirés à la Boutique Baz’art, à la Rue de l’Hôtel-de-Ville 10. La boutique est ouverte tous les après-midi de 14 h 00 à 18 h 00 et le jeudi matin de 8 h 00 à 12 h 00.
  • Pour les personnes incontinentes, 20 sacs offerts par année à retirer auprès du CMS sur présentation d’un certificat médical.
  • La déchetterie du Verney est ouverte du mardi au vendredi de 7 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 17 h 30 et le samedi de 8 h 00 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 16 h 30.

Zones 20 et 30 km à l'heure à Martigny : Règles et comportement à adopter

Dans les zones 20 km à l'heure :


  • La vitesse est limitée à 20 km à l’heure avec un accès sans restriction aux véhicules.
  • La priorité de droite s’applique à tous les carrefours si rien d’autre n’est spécifié.
  • Le piéton est prioritaire mais il ne doit pas gêner inutilement les véhicules.
  • Le stationnement est réglementé. Il est donc interdit hors cases.

Dans les zones 30 km à l'heure :


  • La vitesse est limitée à 30 km à l’heure.
  • La priorité de droite s’applique à tous les carrefours si rien d’autre n’est spécifié.
  • Le piéton n’a pas la priorité mais il peut traverser où il veut en faisant attention.
  • Il n’y a, en principe, pas de passage pour piéton. Ils sont cependant admis notamment pour les itinéraires empruntés par des enfants.
  • Le stationnement est soumis aux règles générales, il doit être toutefois marqué au sol et indiqué par un panneau.

Article du 24 heures : Les femmes sont rares à la tête des Exécutifs communaux

Anne-Laure Couchepin Vouilloz est devenue il y a un an la première femme élue à la présidence d'une ville valaisanne. Elles ne sont que douze à occuper cette fonction dans tout le canton.


Lire l'article en entier

Article du Nouvelliste - Fusion des communes de Martigny et Charrat

Un article très instructif sur le processus de fusion des deux communes est paru dans le Nouvelliste du 14 juin. Un rapport de fusion sera présenté aux communes d'ici l'automne 2017.

Prenez connaissance de ce projet très intéressant en ouvrant le fichier PDF ci-dessous.

Voir l'article

Le lobby des barrages à l’offensive pour décrocher 500 millions d’aides

Frappé par une crise sans précédent, le secteur hydroélectrique avance ses pions au parlement. Objectif immédiat: des subsides rapides et massifs après la votation du 21 mai sur l’énergie. (source : Le Temps)

Prenez connaissance de la situation en lisant l'article entier.

Communication concernant le centre fédéral de requérants d’asile

Centre fédéral de requérants d’asile à Martigny : communication déficiente des Autorités cantonales et fédérales : scandale !

Les autorités et la population de Martigny ont appris, par voie de pressse, qu’une parcelle était prévue, par le Plan Sectoriel d’Asile (PSA), pour l’implantation d’un centre fédéral de requérants d’asile. Cette manière de communiquer, sur un sujet aussi important que sensible, n’est pas admissible.

La Ville du Coude du Rhône ne fait-elle pas assez au niveau des requérants d’asile et à celui de l’intégration ?

Depuis 1985, il existe, à Martigny, un centre d’hébergement collectif pour requérants d’asile et depuis 1992, un bâtiment lié à l’administration et au suivi des dossiers des requérants d’asile est mis à la dispositon du canton du Valais pour les Districts de Martigny et ceux du Bas-Valais-Chablais.

Dans la Cité d’Octodure, 345 réfugiés y habitent et sont suivis par le Préposé à l’intégration et son équipe qui font un travail formidable. Martigny possède un « Monsieur Intégration » ce qui n’est pas le cas dans nombre d’autres communes du Canton.

Le Centre fédéral de requérants d’asile, proposé par la Confédération, concerne des requérants d’asile en attente de procédure ou en attente de départ ce qui risque de créer, auprès de la population locale, un amalgame avec les réfugiés établis et d’affaiblir tout le système en place et l’énorme travail effectué par les Services municipaux.

La population martigneraine peut s’impliquer et pour ce faire, dispose d’un délai allant jusqu’au 5 mai 2017, au plus tard, pour envoyer ses remarques, ses idées, ses critiques, ses solutions etc sur ce sujet, à l’Administration Communale de Martigny qui se chargera de les faire suivre aux Services cantonaux y relatifs.

Jean-Pierre Terrettaz
Président du PLR Martigny

Dorian Farquet
Chef de Groupe PLR au Conseil général

Frédéric Favre est élu au Conseil d'Etat !

Impossible n’est pas PLR !

Au terme d’un sprint à trois qui s’est joué au dixième de seconde, Frédéric Favre, cet inconnu-connu, véritable révélation de la campagne 2017, est sorti vainqueur et prendra place au Gouvernement valaisan.

Il a grandi tout au long de cette campagne et a attiré la sympathie des électrices et électeurs de quasi toutes les formations politiques du Valais, du Haut au Bas du Canton.

Frédéric Favre s’est trouvé au bon moment et au bon endroit et a su conquérir par son pragmatisme, sa manière de faire de la politique, ses compétences, sa rapidité d’apprentissage, son esprit d’ouverture, sa flexibilité et sa jeunesse, le cœur des électrices et des électeurs qui désiraient un Valais apaisé, un Valais moderne, un Valais de centre droit tourné vers l’avenir. Merci à toutes celles et ceux qui ont fait en sorte que leur désir devienne une réalité.

Merci aux Sympathisants PLR (connus ou anonymes) qui ont fait un travail formidable tout au long de la campagne et spécialement entre les deux tours. Merci aux Sympathisants des autres formations politiques et aux citoyennes et citoyens qui ont contribué, de fort belle manière, au retour de notre parti au Gouvernement en donnant leur suffrage à Frédéric Favre.

Martigny, citadelle du radicalisme et du libéral-radicalisme depuis 1848, a joué son rôle dans cette élection cantonale et nous sommes très fiers de cet état de fait et remercions toutes les personnes qui y ont contribué.

Frédéric Favre a tout pour PLaiRe !

Résultats des élections

Sont élu(e)s

1. Roberto Schmidt (PDC) : 59'616 voix
2. Jacques Melly (PDC) : 57'582 voix
3. Christophe Darbellay (PDC) : 54'338 voix
4. Esther Waeber-Kalbermatten (PS) : 53'990 voix
5. Frédéric Favre (PLR) : 44‘644 voix

Ont reçu des voix mais ne sont pas élus

6. Oskar Freysinger (UDC) : 42'520 voix
7. Stéphane Rossini (PS) : 40'429 voix

Résultats des élections au Grand-Conseil

Merci à vous, citoyens, qui avez voté pour nous ! Voici les résultat des élections au Grand Conseil.

Député(e)s - District de Martigny

Sont élu(e)s :

  • Xavier Moret, Martigny (5828)
  • David Crettenand, Riddes (5360)
  • Delasoie Marcel, Fully (5284)
  • Nicole Carrupt, Saxon (5160)
  • Géraldine Arlettaz Monnet, Martigny (5132)
  • Jean-Pierre Terrettaz, Martigny (5088)

N'est pas élu :

  • Patrice Villettaz, Leytron (4941)

Député(e)s suppléant(e) - District de Martigny

Sont élu(e)s :

  • Julien Monod, Fully (5318)
  • Bastien Forré, Charrat (5174)
  • Emilien Roduit, Martigny-Combe (5142)
  • Joseph Ramuz (5136)
  • Martine Tristan, Martigny (5068)
  • Dorian Farquet, Martigny (5019)
  • Gaetan Dubuis, Fully (4937)

Député(e)s - District d’Entremont

Sont élu(e)s :

  • Gervaise Marquis Balleys, Orsières (1357)
  • Steve Delasoie, Bourg-St-Pierre (1323)

N'est pas élu :

  • André Guinnard, Bagnes (1313)

Député(e)s suppléant(e) - District d’Entremont

Est élue :

  • Lysiane Fellay, Orsières (1274)

Ne sont pas élus :

  • Damien Brot, Liddes (1251)
  • Sébastien Oreiller, Bagnes (1163)

Anne-Laure Couchepin Vouilloz est élue à la présidence

Anne-Laure est élue à la présidence de la ville avec 3'259 voix contre 2'409 voix pour Benoît BENDER.

Merci à tous pour votre soutien !

Le PLR obtient la majorité au conseil général

Le PLR obtient 32 sièges (3 supplémentaires) au Conseil général de Martigny. Félicitations à nos candidats qui ont tous été élus !

Retrouvez les résultats complets sur le site de la ville.

Résultat des élections communales

Le PLR Martigny conserve ses 5 sièges au conseil communal.

Sont élus: Anne-Laure COUCHEPIN VOUILLOZ, David MARTINETTI, Michaël HUGON, Roger MEGE et Sylvie LUGINBUEHL.

Merci pour votre soutien et en avant pour les élections au conseil général, à la présidence et la vice-présidence du 13 novembre 2016 !

Vidéo de campagne

Vidéo de campagne 
Notre vidéo de campagne "PLR Martigny, votre courant positif" est en ligne ! 

Voir la vidéo

Article paru dans Le Matin sur Anne-Laure Couchepin Vouilloz

Interview d'Anne-Laure sur sa candidature à la présidence de notre ville paru dans Le Matin du 9 août 2016.

Voir l'article

Interview d'Anne-Laure sur Canal 9

 

Notre candidate à la Présidence de la ville s’exprime sur les trois grands défis de Martigny pour les années à venir.

Voir l'interview